dimanche 19 juin 2016

Le plantain : une plante comestible et médicinale

Comme pour l'ortie, difficile de résumer en quelques lignes la panacée que représente le plantain. On s'intéresse ici au Plantain majeur (Plantago major), le plus répandu dans nos contrées. Il partage ses vertus avec ses camarades (Plantago lanceolata Plantago coronopus...) tous issus de la famille bien nommée des Plantaginacées.

Les épis verts peuvent être macérés dans du vinaigre


Les feuilles sont caractérisées chez toutes les espèces par des nervures (ou côtes) très marquées à la face inférieure. Le limbe est ovale voire pointu pour le plantain lancéolé (dont le nom signifie « en fer de lance »), Plantago coronopus fait figure d'exception avec ses feuilles en « corne de cerf » comme son nom l'indique. L'ensemble de l'appareil foliaire s'organise en une rosette d'où s'élève les hampes florales portant des épis.

Ces derniers, qui s'élèvent au-dessus des prairies et des pelouses en été, sont facilement visibles, c'est un met de choix pour nombre d'oiseaux. Ces épis et les graines sont mucilagineux et peuvent être bouillis dans l'eau pour en faire une préparation bénéfique pour la digestion.



Les nervures sont très marquées à la face inférieure de la feuille

On loue le plantain pour ses qualités gustatives, les feuilles ayant un goût remarquable de champignon qui étonne en salade et surprend après cuisson comme les épinards. Dans les campagnes, nos aïeuls en ont fait un remède de choix pour les coupures et contusions, des cataplasmes appliqués sur une plaie ont été reconnus comme étant le meilleur traitement d'urgence disponible comme si la plaie était « cousue de fils d'or invisibles ».
Il fut administré en collyre contre les conjonctivites mais c'est son usage interne qui est le plus réputé. En décoction, en infusion, en gargarisme, la plante est reconnue pour ses effets miraculeux sur les voies respiratoires : maux de gorge, toux sèche ou grasse, bronchite... Il présente également des effets bénéfiques pour la digestion. Enfin, en cas de contact trop rapproché avec des orties ou des insectes piqueurs (abeilles, guêpes, moustiques), une friction avec des feuilles fraîches ou un cataplasme soulage les douleurs et démangeaisons.



Risotto de plantain
  • 200 gr de plantain
  • 400 gr de riz rond
  • un oignon
  • un verre de vin blanc
  • 4 gousses d’ail
  • 1 bouquet de persil haché
  • bouillon de bœuf
  • sel et poivre
  1. Faire revenir dans de l'huile d'olive l'oignon et l'ail émincés finement.
  2. Ajouter les feuilles de plantain soigneusement lavées et émincées.
  3. Saler et poivrer, laisser mijoter jusqu'à ce que le plantain ramollisse puis ajouter le riz.
  4. Ajouter le vin blanc, mélanger régulièrement et laisser évaporer.
  5. Ajouter le bouillon de bœuf dilué dans 50 centilitres d'eau, mélanger régulièrement.
  6. Saupoudrer de persil juste avant de servir.



Enregistrer un commentaire