mercredi 5 août 2015

Arriver à l'heure : La grille de temps en randonnée

Petite réalisation très simple pour améliorer ses capacités de navigation dans les environnements "fermés".

Si en plaines, il est aisé de repérer son objectif de loin, cela devient plus compliqué lors d'une randonnée empruntant des sentiers forestiers. La vision du paysage est alors obstruée et il devient difficile de localiser précisément sa cible, on utilisera alors un azimut avec sa boussole et sa carte.



Un petit outils très simple à réaliser et qui se révèle finalement très utile est la grille de temps.



Comment lire cette grille de temps :

  • Les colonnes sont réservées aux vitesses de marche (en Km/h).
  • Les lignes sont dédiées aux distances de référence à parcourir (en mètres).
  • Les temps aux intersections sont exprimés en minutes.
On notera que certains temps de parcours sont exprimés avec une décimale, on considérera alors qu'il s'agit d'une demi-minute (30 secondes). Les temps calculés sont arrondis à la demi-minute supérieure.

À quoi sert une grille de temps ?

Si vous savez qu'il vous reste 2 kilomètres à parcourir pour parvenir au prochain abri, combien de temps cela va vous prendre si vous marchez à une cadence vive proche de 5 Km/h ?

Sous la pluie, dans le froid, avec le ventre qui crie famine, est-ce que vous prendriez la peine de faire le calcul de tête ?
Assis chez vous, en train de lire l'article, pouvez-vous faire le calcul de tête ?

2 kilomètres à 5 Km/h se parcourent en 24 minutes d'après la grille de temps ci-dessus. Rien de plus simple que de lancer un décompte sur une montre digitale pour qu'elle nous avertisse que le temps est écoulé.

L'intérêt premier est d'éviter d'avoir à faire quelque calcul que ce soit.

Cela économise du temps et de l'énergie si rien qu'en regardant notre tableau, nous pouvons savoir qu'au terme de ces 24 minutes (approximativement) on DOIT être rendu à notre cible. Si ce n'est pas le cas et que le refuge n'est toujours pas en vue, il est fort probable que nous nous soyons fourvoyés dans notre itinéraire. La grille de temps se révèle ainsi être un outil prédictif qui nous averti d'une erreur de navigation dans un laps de temps très court.

La plupart des randonneurs égarés ont plutôt tendance à aller de l'avant en espérant qu'ils retrouveront un point remarquable dans les prochains kilomètres. La grille de temps vous permet d'apprécier vos propres erreurs avec plus de finesse. On prendra alors plus facilement la décision de rebrousser chemin ou, au minimum, de consulter sa carte avec un peu plus d'attention.

Une autre utilisation concrète est de pouvoir déterminer la distance que vous vous apprêtez à parcourir. Le rythme de toute randonnée varie au cours de la journée : vive le matin, plus lente en début d'après-midi après le repas... 

Vous pouvez ainsi répondre à une question du genre : "Quelle distance allons-nous parcourir dans les 30 prochaines minutes si nous venons de parcourir 700 mètres en 14 minutes ?"

D'après notre grille, cela signifie que nous marchons à 3 Km/h, on peut donc espérer couvrir 1500 mètres dans la prochaine demi-heure.


Comment réaliser sa grille de temps ?

Rien de plus simple, vous pouvez simplement photocopier la grille ci-dessus ou alors créer votre propre grille en suivant les étapes ci-dessous.

1 - Dans un tableur, commencer par indiquer les vitesses que l'on jugera utiles (selon les allures habituelles) et les distances que l'on souhaite connaître.



2 - Un premier calcul consistera à déterminer la distance parcourue en une minute. Ce résultat permettra d'établir le temps nécessaire pour parcourir les distances de référence.


Par exemple pour calculer combien de temps (en minutes) on devrait mettre pour parcourir 800 mètres à la vitesse de 4 Km/h, on posera le calcul suivant :

a - Ramener toutes les distances en mètres et le temps en minutes :

4000 / 60 = 66,67

On parcourra environ 67 mètres par minute à la vitesse de 4 Km/h

b - Calculer combien de temps sera nécessaire pour parcourir la distance voulue :

800 / 67 = 11,94

On parcourra 800 mètres en 12 minutes environ (arrondir à la demi-minute supérieure).


3 - Compléter la grille intégralement.

4 - Imprimer la grille à une échelle suffisante pour pouvoir la glisser dans un porte-carte ou pour pouvoir la coller au dos d'une boussole.

5 - Plastifier la grille pour la rendre imperméable.


6 - Utiliser une colle liquide puissante pour fixer la grille sur le boîtier d'une boussole, elle ne craindra pas l'humidité.

Il ne reste plus qu'à nettoyer les bavures de colle et à tester cela sur le terrain !

Cet article a été librement adapté des travaux de Paul Kirtley chez Frontier Bushcraft : Article original en Anglais
Enregistrer un commentaire