lundi 23 février 2015

Utilisation des couteaux

En bushcraft, le couteau reste un outil indispensable et savoir le manier de façon sûre est la première chose qui devrait être enseignée.

Voici quelques règles de sécurité élémentaires et 4 techniques simples qui peuvent être effectuées par des adolescents ou n'importe quel débutant. Vous trouverez un lien vers une vidéo de Ben Orford concernant les couteaux et la sécurité.

Il existe deux types de couteaux :



  • Les couteaux pliants : type "Opinel" ou couteau de l'armée Suisse. Le mécanisme de pli offre une zone de moindre résistance qui deviendra point de rupture lors d'un effort trop soutenu sur la lame. On le réserve donc aux travaux fins ne nécessitant que peu ou pas de force, pour la cuisine lors d'un bivouac par exemple.


  • Les couteaux à lame fixe : la soie de la lame s'enfonce dans le manche offrant une meilleure répartition des contraintes. C'est le couteau de choix pour tout travail de force sur du bois par exemple. Lors des séances du club, les élèves ne manipulent que le couteau à lame fixe pour des raisons de sécurité.


Les couteaux sont des outils coupants et donc dangereux. Leur utilisation en bushcraft pour le travail de matériaux comme le bois ne doit pas nous faire oublier leurs utilisations plus ou moins détournées. On utilise des couteaux pour couper la viande, mieux vaut donc s'assurer que la viande en question ne soit ni un camarade, ni notre propre chair. Voici donc quelques règles de sécurité :


  • Le couteau reste dans son étui tant que l'on ne l'utilise pas. Il y retourne dès qu'on en a fini.
  • On peut sortir le couteau de son étui si et seulement si il n'y a personne aux alentours (rayon de sécurité de 2 mètres).
  • On utilise le couteau à genoux au sol pour être stable et concentré. Jamais entre les jambes, jamais debout "à la volée".
  • On réfléchit avant de sortir le couteau de son étui.
  • On re-réfléchit avant de couper.
Lors des ateliers, les élèves sont amenés à utiliser 4 techniques de base. Il en existe bien entendu des dizaines d'autres mais doivent toujours être réalisées avec maîtrise.




Enfin, je me souviens de cet élève qui était revenu d'un week-end avec un beau bandage et des points de sutures. Il avait tenté de couper une ronce façon machette avec un simple couteau suisse...
Le même élève qui avait pourtant respecté à la lettre les consignes de sécurité la semaine précédente !

Oui je vous vois sourire au fond, ça parait bête mais pourtant il faut le répéter : on ne lance son couteau, le couteau n'est pas une machette, on ne met pas le couteau dans la bouche... La liste des âneries est longue...

Tout couteau, quelle que soit sa taille, quelle que soit sa forme, est un outil dangereux. Utilisez votre couteau à bon escient et de manière réfléchie !


Pour découvrir d'autres méthodes au couteau, vous pouvez consulter le premier numéro de Bushcraft Attitude Magazine (7 techniques sont décrites).


Voici également une vidéo de Ben Orford.

Enregistrer un commentaire